Divorce Par Consentement Mutuel

Divorce Par Consentement Mutuel

Le divorce par consentement mutuel sous-entend l'acceptation des modalités et ses conséquences de la démarche

Une fois la dissolution du mariage prononcée par le juge – même dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel, les droits et devoirs qui découlent de cette union prennent fin : par exemple, le devoir de cohabitation, mais aussi de secours, d’assistance et de fidélité.

En fonction du régime matrimonial sous lequel ils ont contracté mariage, les opérations relatives à la liquidation et au partage des biens patrimoniaux débuteront. Le divorce a également des conséquences sur les enfants : il s’agit alors de définir les nouvelles modalités à prendre pour l’exercice de l’autorité parentale, éventuellement le calcul de la pension alimentaire en Belgique, les modalités d’hébergement, etc.). Afin d’éviter toute erreur qui pourrait avoir des conséquences néfastes par la suite, il est recommandé de vous faire assister d’un avocat afin de rédiger les conventions préalables à votre divorce par consentement mutuel.

Autres thématiques
Divorce Par Consentement Mutuel

PRENDRE RENDEZ-VOUS